Laura, étudiante à l’école d’esthétique Peyrefitte Esthétique donne son avis !

« Aujourd’hui, je vais vous apprendre à appliquer le dernier fond de teint Dior… », ce genre de phrase est désormais devenue monnaie courante dans le Youtube game.

Et si on demandait à une étudiante en école d’esthétique son avis sur cette armée d’influenceurs beauté qu’on voit arriver sur le web.

Les influenceurs beauté sont-ils de bons conseils ? Faut-il prendre leurs avis à la lettre ? Ou sont-ils des imposteurs ? Laura, étudiante chez Peyrefitte Esthétique nous dit ce qu’elle en pense.

Les premières chaînes de beauté sont nées avec l’émergence d’un nouveau type de média : les réseaux sociaux…

Leur force ? Ils ont permis à une multitude de personnes passionnées par un univers (beauté, musique, jeux vidéo…) de s’exprimer facilement au travers de leur caméra et de dispenser des conseils à une communauté, qui à l’époque, était constituée seulement d’une centaine de « followers ».

Ces premiers « influenceurs » n’avaient donc au départ pas pour ambition de devenir des professionnels, mais recherchaient bien davantage un moyen de partager leur passion de manière intime comme ils l’auraient fait avec des amis. 

La nouvelle vague d’ambassadeurs « beauté » a créé en très peu de temps un engouement sans précédent et a conduit les marques de beauté et bien-être à voir en eux de nouveaux prescripteurs.

L’avantage des marques ? Mettre en avant leurs produits de manière détournée en échange d’une rémunération.

Et c’est là que réside pour moi, la principale menace de cette pratique.

Les partenariats rémunérés (Influenceur X Marques) peuvent très rapidement entraîner des dérives et surtout des questions légitimes : est-ce que l’avis de l’influenceur est vraiment objectif ? Ou tronqué par l’appât du gain ?

D’autre part, il est primordial de rappeler que ces influenceurs n’ont aucune notion de cosmétologie ou de législation concernant les produits dont ils se font les représentants. 

Aucun n’a suivi de formation esthétique ou cosmétique. Les seules caractéristiques qu’ils maîtrisent leur ont été prodigués par les marques…

En tant qu’étudiante en école d’esthétique et future professionnelle, ce manque de connaissances m’interpellent immédiatement.

D’autant que, pour la plupart de ces influenceurs « beauté », leur communauté se constitue majoritairement de jeunes personnes influençables qui accueillent leur avis et conseils à la manière d’une « ordonnance » beauté.

Pour autant, ce sont des individus passionnés, qui ont une relation privilégiée avec les marques. Ils font partis des premiers informés des lancements et des dernières nouveautés. Ces jeunes entrepreneurs sont devenus de véritables autodidactes performants.

La plupart d’entre eux n’ont d’ailleurs pas la prétention de se revendiquer « professionnel de la beauté » et insistent sur le fait qu’ils sont motivés par le seul désir de transmettre leur passion.

Il faut donc à mon avis, regarder ces vidéos comme un divertissement, prendre les conseils avec précaution et recul et surtout et j’insiste là-dessus se renseigner sur la composition des produits et leur application auprès des professionnels de la beauté qui possèdent une réelle expertise. Je pense évidemment aux conseiller(ères) beauté qui pour beaucoup subissent quotidiennement des remarques souvent erronées telles que « tel influenceur a dit d’utiliser ce produit de telle ou telle façon ».

Mais, n’oublions pas que le monde de la beauté est synonyme de passion, de créativité, de relations humaines. Les métiers qui le composent ont tous pour objectif de permettre aux personnes de se sentir mieux dans leur corps, de s’évader et de se faire plaisir.

J’invite toutes les personnes intéressées par le milieu de la beauté à croire en leur projet professionnel et à se former. J’ai 27 ans, j’ai obtenu un BTS Communication et une Licence Infographie Multimédia & Publicité. Une fois sur le monde du travail, j’ai réalisé que ce monde n’était pas le mien. J’ai écouté mon cœur qui criait beauté et j’ai opéré ce qu’on appelle une reconversion professionnelle. Aujourd’hui, je suis la formation Bachelor Expert Marketing Beauté accessible à Bac+2 et qui délivre un titre certifié « Chargé de développement commercial cosmétiques et parfums ».

Je travaille principalement sur le développement, la négociation et la stratégie commerciale, le management d’une équipe, et bien sûr j’apprends à maîtriser le marché que j’intégrerai demain : la structure et les tendances du secteur parfum, soin et maquillage.

Ce milieu est un secteur très concurrentiel, empli de personnes très douées. Il faut donc faire preuve de ténacité, de patience, d’exigence dans son travail et surtout croire en soi.

Laura – étudiante Peyrefitte Esthétique

Formation Bachelor Expert Marketing Beauté

Total
6
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*